Acheter une voiture chez un garagiste

Bonjour,
J’ai acheté le 22 juillet 2021 une BMW X3 chez un garagiste, 2 jours après je suis retourné les voir car j’ai constaté une petite fuite d’huile, le garagiste m’a dit que c’était du au surplus lors de la vidange .
Je suis retourné le voir 3 semaines après car j’entendais un claquement en reculant au niveau de mes roues ,on me dit que cela est normal c’est du au faite que je braque à fond les roues quand je recules.
J’ai toujours ma fuite. Le garage me dit pas de soucis on s’en occupe .
J’ai récupéré ma voiture mercredi, le claquement en reculant est plus intense je trouves et de nouveau fuite d’huile. Vendredi je rappelle le contrôle technique qui m’autorise à ramené la voiture afin kil regarde de nouveau mais il ne pense pas avoir fait d’erreurs. Il le dit que pour le claquement c’est normal. Mais en mettant la voiture sur le pont il constate la fuite importante en dessous la voiture et il le dit que cela vient de la boîte de transfert .
Je retourne voir le garagiste qui me dit qu’il va de nouveau regarder la voiture .
A ce jours je me demande si le contrôle technique a vraiment été fait dans les règles car j’ai appris que le Monsieur que j’ai vu et le garagiste sont cousins .
Que dois je faire ???
Puis je faire refaire un nouveau contrôle technique ???
Afin de voir s’il y a pas de soucis réelle sur la voiture et si c’est le cas , que dois faire par la suite ???
Merci
J’espère avoir de l’aide rapidement

Bonjour Finou,je me joint a vous pour les soucis qui vous tracasse,mais je ne peut vous aider,sinon vous dire que j’ai eu les mêmes problèmes,et qu’il est très difficile d’avoir gain de cause,sauf a avoir le portefeuille bien rempli et un bon avocat !! Le miens ( un C3 PICASSO ) que j’ai acheté sous une pluie battante e a 230 kms de chez moi ( chose a ne jamais faire ) ,et le lendemain,j’ai découvert une grosse et longue rayure sur le côté droit et une peinture mal refaite sur tout le côté gauche ( a priori le côté touché dans l’accident ? voir plus bas ) ,en suite des bruits mécanique, je l’ai amener dans un garage sur la région Toulousaine,et il se trouve que la boite a air n’était pas fixée,et que les pneus arrières était mort !! Je précise que là c’est le vendeur qui a payé les réparations, J’ai fait une recherche sur l’historique,et j’ai appris que le véhicule avait été acheté en Allemagne,qu’il avait été accidenté,et qu’il avait changer 8 fois de propriétaire en 2 ans !! Mais le problème,c’est quand vous passez par un expert indépendant,ont vous dit de sortir 1000 euros et qu’il n’est pas sur que la bataille soit gagnée,et dans le cas ou vous gagné,il faut savoir que le mieux est un arrangement a l’amiable avec le vendeur et que dans ce cas vous ne récupèrerez pas vos 1000 euros !! Du coup j’ai gardé le véhicule et tous les matins je touche du bois !! Bien a vous et bon courage.

Bonjour Finou,

Dans cette situation, je vous conseille d’amener votre voiture auprès d’un autre garagiste de la marque ou un autre contrôle technique pour obtenir une preuve « objective » des défauts, à savoir le claquement anormal et la fuite. (attention à ne pas faire de réparations sinon vos preuves disparaissent).

Une fois la preuve en votre possession, vous pouvez tenter de bloquer le vendeur professionnel avec la garantie de conformité.
Avec ce fondement juridique, ce sera au garagiste de prouver l’absence de défaut au moment de la vente. Vous pourrez donc lui demander d’effectuer la réparation sans frais. De plus le garagiste a une obligation de résultat dans les réparations effectuées (diagnostic exact et réparations dans les règles de l’art). S’il répare à la va vite, il sera de nouveau responsable en cas de problème. Veillez donc à avoir une preuve écrite de chaque intervention sur la voiture.

Enfin, vis-à-vis du contrôle technique, il y a de fortes chances que ce soit un contrôle technique de complaisance, mais prouver que le contrôle technique a été falsifié n’est pas simple. Vous pouvez tenter un recommandé avec votre nouveau contrôle technique ou devis à l’appui, Cette preuve démontrera l’erreur de diagnostic pour obtenir une compensation, mais ne prouvera pas que le procès verbal du contrôle technique a été falsifié intentionnellement.

J’espère que ces quelques éléments vous aideront pour la suite,
Courage à vous,
Cordialement

Bonjour Domi,
Je suis désolé d’apprendre ce qui vous est arrivé.
Vous avez totalement raison lorsque vous dites de faire l’essai de la voiture dans de bonnes conditions. C’est le moment clé pour découvrir d’éventuelles arnaques et stopper la vente avant d’avoir des difficultés.

Face à cette situation complexe, plusieurs points m’interrogent… Votre vendeur était professionnel ou particulier ? Vous avez-t-il informé de cet accident ? Avez-vous tenté d’annuler la vente ? Avez vous été dédommagé suffisamment pour remettre votre voiture en bon état de fonctionnement ?

Je me pose ces questions car l’état de la voiture juste après la vente et le défaut d’informations dont vous avez été victime semble en effet mettre en valeur un dol (une tromperie). Et le vendeur semble s’en tirer à bon compte d’une certaine manière…

Bonjour Charles,le vendeur était bien un professionnel ( enfin,si l’ont peut dire !! ) et j’ai essayer a de multiples reprises de trouver un arrangement a l’amiable mais sans succès,je n’ai jamais été informer que la voiture avait été accidentée,et quand j’en ai fait part au vendeur,il m’a dit qu’il ne le savait pas ? Et après d’autres infos glanées sur le net,ils ne sont pas tenus de vous en informé !! Du coup comme tout ça m’a saoulé au plus au point,et que ça coute très cher pour engager des poursuites,j’ai baissé les bras,et j’espère que je ne vais pas découvrir d’autres mauvaises surprises ? Merci quand même d’avoir pris le temps d’avoir lu mon courrier jusqu’au bout,et de la compassion a mon égard. Une chose est sure,et je le dis pour tout le monde,avant d’acheté un véhicule d’occasion,s’inscrire sur ODOPASS , noté l’immatriculation du véhicule que vous voulez acheté et rentrer tout ça sur le site,vous aurez déjà des infos qui vous déciderons ou non d’acheté le véhicule ? Et chose importante,ne jamais concrétisé la vente sous une pluie battante !! Merci encore,cdlt.

Merci beaucoup pour votre retour Domi,
Pour vous donner une petite précision, le vendeur professionnel est, vis-à-vis du code de la consommation, présumé connaître l’état de la voiture et donc l’existence de l’accident. En principe il doit vous informer précisément sur l’état et les caractéristiques de la voiture (L111-1 et suivants du code de la consommation). La justice a uniquement précisé que si les réparations avaient correctement été faites et le prix de vente était convenable, il n’y avait pas de faute car vous auriez acheté la voiture dans tous les cas (pour faire simple le juge considère dans ce cas qu’il n’y a pas de préjudice).
L’obligation d’informer l’acheteur en cas d’accident reste donc en principe valable, même si c’est désormais du cas par cas en fonction du prix de vente et de l’état de la voiture au moment de l’achat.

Cependant vous avez entièrement raison lorsque vous me dîtes que vous auriez eu besoin de l’assistance d’un avocat ainsi que d’une expertise pour bloquer le vendeur. Rechercher l’accord amiable était bien la solution la plus efficace et la moins coûteuse, surtout si vous n’avez pas de protection juridique pour obtenir la prise en charge des frais du litige. Maintenant négocier à l’amiable un accord en cas de litige est un art qui est loin d’être simple et demande beauuuuucoup d’énergie.

Si vous êtes inquiet sur l’état de votre voiture, n’hésitez pas à faire un contrôle technique volontaire pour confirmer l’état de votre voiture.
Si vous pensez que les risques sont importants, envisagez la souscription d’une protection juridique, pour ne plus être seul en cas de litige (cette protection ne fonctionne que pour les litiges et donc défauts non connus au moment de la souscription).

Merci pour votre partage et vos conseils avisés lors de l’achat d’une voiture ! :slight_smile:

Je vous souhaite sincèrement de ne plus avoir de problème sur cette voiture, mais si jamais cela arrivait, n’hésitez pas à poster un message.

Bien cordialement,
Charles

Bonjour Charles,je vous remercie pour tous ces renseignements,pourtant j’étais sur d’avoir eu lecture sur un site que le vendeur n’avait aucune obligation de dire a l’acheteur que le véhicule avait été accidenté ? De plus quand j’ai retrouvé cet historique et que j’en ai fait par au vendeur,il m’a bien dit qu’il n’était pas au courant et qu’il été désolé ? Mais il ne m’a pas proposé de me remboursé le véhicule !! Mais par contre,là ou vous avez raison,c’est que je prenne une protection juridique,ce que je vais faire de ce pas,et de repassé le CT maintenant,je ne sais pas ce que ça donnerait,sachant que l’achat remonte au 7/12/2020 et que avec la mauvaise foi qui caractérise ce vendeur,il est capable de me dire que tous les problèmes trouvés sur le nouveau CT viennent de la dégradation après l’achat !! Pourtant le véhicule n’a pas beaucoup roulé,puisque c’est ma compagne qui s’en sert,elle est aide a domicile et fait une vingtaine de kilomètres a la journée,mais encore une fois,merci pour votre dévouement,cdlt.

Bonsoir Charles,
D’abord un grand merci pour votre réponse.
Je penses que je vais faire faire un autre contrôle technique afin de voir ce kil y a comme défaut dessus et la faire voir par un autre garagiste afin qu’il me dise exactement tt les défauts kil peut y avoir sur la voiture
Je vous tiendrais au courant dès que j’ai plus de news.
Bonne soirée
Cordialement
Finou

Bonjour Finou,
Merci pour votre retour.

Vous n’êtes peut être pas obligé de faire les deux. En fait tout dépend des preuves que vous allez obtenir avec votre première démarche (le contrôle technique volontaire par exemple). Si le contrôle technique volontaire suffit à démontrer les fautes du précédent contrôle et du vendeur avec précision, vous n’aurez peut être pas besoin de voir un garagiste en plus.

L’important c’est de savoir quelles sont les pièces dégradées, si le bruit anormal était bien causé par un dysfonctionnement, combien coutent les réparations si possible, et prendre le temps de comparer les deux contrôles techniques pour relever les incohérences. Si les réponses sont en grande partie obtenues avec le contrôle technique volontaire, ce sera probablement suffisant pour tenter une démarche « à l’amiable ».
Bonne journée à vous :slight_smile: ,
Charles

Bonjour Domi :slight_smile: ,

Il faut se méfier des sources internet, qui ne sont pas toujours fiables, ou encore des articles qui portent sur une situation spécifique. La loi que je vous ai cité précédemment est un principe fondamental du droit de la consommation et je vous confirme qu’elle s’applique.
La règle est d’informer l’acheteur de l’accident et de justifier précisément les réparations effectuées, ou les réparations à faire, et d’impacter le prix en conséquence.
Si ce n’est pas le cas et que le vendeur en avait connaissance, c’est potentiellement de la réticence dolosive en plus d’être un vice caché.
Que le vendeur professionnel dise ne pas avoir connaissance de l’accident n’est pas valable car la loi considère que le vendeur professionnel connaît l’état de la voiture par présomption (son expertise lui permet facilement de détecter une voiture anciennement accidentée comme la différence de teinte de peinture sur votre voiture). La loi est sévère avec le vendeur professionnel car il y a un rapport de force au niveau technique ( pour faire simple le professionnel connaît précisément la voiture qu’il vend et ses pièces, alors que l’acheteur particulier sait uniquement admirer la carrosserie, en gros…).

Avant tout vérifiez bien les conditions de la protection juridique que vous choisissez (y a t il un délai de carence etc.) et n’oubliez pas que la protection juridique n’interviendra que pour l’avenir, les problèmes que vous avez découverts avant ne seront pas pris en compte.

Le contrôle technique est une bonne idée, je ne sais pas s’il vous aidera à vous retourner contre le vendeur (tout dépendra de ce que vous dira le centre de contrôle), mais il vous permettra d’une part de connaître l’état de la voiture, d’éventuelles réparations non connues ce jour, et d’autre part d’être sûre que vous roulez en sécurité.

Merci en tout cas pour cet échange constructif
Je vous souhaite une bonne journée,

Bonjour Charles
Si je refais faire un contrôle technique volontaire à mon avis il risque de ne pas passé vu que j’ai une fuite en dessous de la voiture je crois bien que j’ai jusqu’au soir à minuit pour conduire avec ,du coup je peux retourner voir le garagiste mais si jamais celui-ci ne veut pas en entendre parlé déjà il m’a fait balader pendant 3 semaines il avait la voiture et 2 jours après j’ai ramené de nouveau le véhicule mais j’ai pas l’impression qu’il est envie de faire quoi que se soit dessus malgré que j’ai une garantie jusqu’au 22 février 2022
Cordialement
Finou

Bonjour Finou,
Vous avez raison concernant ce point, je n’avais pas pensé au risque de défaillance critique. Mieux vaut éviter d’être contraint à faire les réparations car après les preuves disparaissent, et sans preuve vous aurez du mal a avoir un accord vu que votre vendeur semble de mauvaise foi.

Dans ce cas, avez vous la possibilité de voir un autre garagiste (si possible de la marque) pour avoir un devis objectif et précis ? Ce sera potentiellement suffisant pour avoir une preuve des défauts et mettre le vendeur face à ses obligations.

S’il refuse d’appliquer la garantie commerciale (prévue par le contrat), basez vous sur la garantie de conformité (prévue par la loi) comme je vous l’ai indiquée précédemment, elle est d’ordre public, il ne peut pas refuser de l’appliquer.
Cordialement,
Charles

Encore un grand merci pour votre réponse Charles je vais faire le nécessaire dans ce sens là et je reviendrai vers vous pour vous dire comment case passe
Cordialement
Finou

1 « J'aime »